2 octobre 2015 - 9h30
Université Paris Diderot - Amphithéâtre Buffon
« À force de me projeter, je me diffracte » : le monologue et les métamorphoses du moiGwendoline Hönig
Avant d’entamer une carrière de photographe et d’enseigner le français, Gwendoline Hönig a étudié à l’Université Lyon 2. S’interrogeant sur la forme du monologue, elle a d'abord travaillé sur l'œuvre d'Olivier Cadiot dans son mémoire de première année de Master, Le monologue, vocal-en-relief art ?, dirigé par Hervé Micolet. Elle s’est ensuite intéressée aux relations entre la photographie et la littérature, dans son mémoire Photo/Texte - 1970-2014 : laboratoire d'objets hybrides, dirigé par Dominique Carlat et Roger-Yves Roche.